vendredi 6 juillet 2018

Whoop, suite et FIN

Le Bourdon Chinois est arrivé..... !



Livraison en 10 Jours dans son bel écrin en carton et un bloc de mousse rigide moulé.


1ère étape, chargement des 3 Lipo HV (4.35v). Ce petit chargeur est très pratique à transporter et à utiliser, il peut charger 6 Lipo en simultané.


Ensuite il faut sélectionner le bon protocole 2,4Gz FRSky sur le Logiciel Betaflight
D8 car le D16 n'est pas stable.
Créer un modèle simple (Avion 1 aileron, Prof, Der, Gaz) sur l’émetteur.
Appairer le récepteur 2,4Gz intégré à la carte avec un minuscule BP


Sélectionner la bonne fréquence Vidéo (5,8Ghtz) avec le Bp et les 2 rangées de Led
qui indiquent les bandes de fréquences. Ces fréquences sont par la suite modifiables sur le terrain depuis l'OSD du casque.



Enfin, il faut paramétrer la carte de Contrôle avec le logiciel Betaflight et ses nombreux onglets.
C'est bien là la différence entre ce quad et les autres jouets du genre, celui ci est entièrement paramétrable comme les Racers les plus récents à 300€.
La carte était préprogrammée mais après lecture des articles concernant cette carte, j'ai fait quelques changements pour fiabiliser le fonctionnement:
De base: Frequence Gyro 8Kz et boucle PID 2Khz
     J'ai mis:  Frequence Gyro 4Kz et boucle PID 4Khz
De base: ESC en Dshot 600
     J'ai mis: ESC en DShot 300

"Sur nos Avions/Planeurs, les ESC sont contrôlés comme un servo en pwm (analogique) sur les Quads les ESC doivent être plus rapides pour obtenir une machine stable, vive et précise.
Le pwm a donc été remplacé par de multiples protocoles analogiques de plus en plus rapide:
(Oneshot125, Oneshot 42, Multishot)
Mais comme ce n'est jamais assez radical, le protocole actuel est passé Digital (DShot).
Les avantages sont nombreux, le signal est codé en 16 bits avec un contrôle de redondance qui permet de vérifier la validité des séquences transmises et donc de ne plus être perturbé par le bruit.
Les séquences transportent aussi la télémétrie, et oui, le bourdon renvoie sur mon émetteur et sur l'OSD, la tension du Lipo, la conso en Amp, le RSSI et les RPM des moteurs grâce au DShot, ça ne sert à rien mais c'est Fun !
enfin, en Digital, on a une meilleure résolution du signal (2048p contre 240p en pwm), la calibration des ESC n'est plus nécessaire, on peut activer une inversion du sens des moteurs (Turtle Mode), et on peut programmer une signalisation sonore dans les Moteurs (Le Beacon).

Pour le reste, c'est du réglage classique des Modes, de l'OSD, Alarme Batterie etc... quand aux PID, je n'y ai pas touché ils sont excellents, j'ai juste augmenté le Rate (taux de rotation en Degrés/S) à 0.75 sur le Yaw.



Essais en Vol:
Sur mon émetteur, j'ai programmé 3 Modes:

   * Angle (full stabilisé pas de voltige possible)
   * Acro (Le mode non stabilisé pour les Races ou free Style)
   * Horizon (Entre Stabilisé et Acro, les flips sont possibles)

Le contrôle d'altitude au ras du sol est délicat à cause du pois plume, mais une fois décollé de 50 cm du sol, c'est un pur régal !
Le mode Angle étant un peu trop verrouillé, je ne l'utilise pas, le mode Horizon permet de passer avec précision à travers les pièces, fenêtres, portes, entre les meubles tout en contrôlant les ardeurs du bourdon.
Le mode Acro est très fluide et précis mais on atteint très vite des vitesses compliquées à gérer en intérieur (> 20KmH), il est bien plus adapté aux vols extérieurs, même avec un poil de vent, les trajectoires sont cadrées et les virages bien enroulés, c'est top.
J'ai testé les Flips, mais avec la faible inertie et un taux de roulis réglé assez bas je me suis retrouvé dans l'herbe a chaque fois, il faudra affiné un mode acro pour le free style.
Côté qualité Vidéo, on est bien sûr en dessous des caméras du marché (Runcam, Foxeer, caddx) de par la taille miniature du capteur et de la lentille et par l’absence du WDR (gestion des contrastes).
Quand on veut sortir par une fenêtre, on voit d’abord un grand carré blanc, une fois passé la fenêtre
c'est Ok.
La résolution est suffisante et la basse lumière géniale, on peut voler le soir sans problème.

Photos de l'écran du casque

Mon nouvel entrainement, frôler les moustaches de Jazzie dans le Jardin en évitant les gifles.
Pas facile, elle a une sacrée allonge la "star" ! 


Thierry. D

vendredi 29 juin 2018

Lakhta Center 500m en Russie




Je vous propose une Vidéo Trrrrrrrrrrrés impressionnante et très bien réalisée (Montage, Musique etc..).
C’est à Alexander Shvedov qu’on la doit. On l’y voit partir de très loin pour réaliser de gros "dive" (Plongée verticale) sur les tours du Lakhta Center (en construction) et les grues qui les entourent.

D’après le pilote cet ensemble de gratte-ciels à Saint-Pétersbourg (Russie) est ennuyeux à rider. En effet, une chute du haut des plus hautes tours (environ 460 mètres) dure plus de 15 secondes. De plus, ses LiPos 1300mAh ne lui permettent que 2 tentatives par vol afin de pouvoir rentrer en toute sécurité.

Voiçi le lien direct YT pour basculer en plein écran HD 1440p
Lien Youtube


vendredi 22 juin 2018

Whoop en commande, J'ai craqué !

C'est Koi un Whoop ???
La mode des Tiny Whoop a démarré il y a 2 ans sur la base de Micro Drone transformés en FPV pour des vols Indoor.
Aujourd'hui on parle de Nano Racer et ils sont de plus en plus sophistiqués même si le retour vidéo reste analogique à cause du poids et du coût important des émetteur numériques.
Depuis un moment, je regarde les Whoops défilés sur Bangood avec l'index prêt à cliquer, mais le prix, le manque de puissance pour l’extérieur ou des erreurs de conception m'ont persuadé d'attendre.
Et j'ai bien fait, l'oiseau rare est arrivé, j'ai donc jeté mon dévolu sur un Combo UR65 en promo à 79€(chargeur + 3 Lipo) parfait pour voler dans le jardin par temps calme et sans inquiéter les voisins.
Avec les racer de Taille 5" dopés aux Amphétamines, cela devient trop compliqué pour évoluer dans le jardin.



Un Gadget de 6,5cm de diagonale de moteur à moteur pour un poids plume de 27Gr avec son Lipo
LIHV 3,8V et 250mAh. Mais contrairement à la plupart des Nano, ses moteurs brushless lui permettent de voler Outdoor avec un peu de vent.



l'UR65 est équipé comme ses grands frères sauf que tout est micro:
* Micro Caméra 700TVL (inclinable)
* Récepteur 16 voies FRSky 
* Émetteur Vidéo 48 canaux 25mW
* Carte de contrôle CrazyBee F3 flashé en Betaflight 3.3.0 avec OSD Actif
* Brushless 17000KV - ESC Digitaux en DShot600

 Le châssis mou en plastique permet d'absorber les chocs, mais si il y a de la casse, il se trouve chez BG en spare pour 2.49€.

Avec la carte tournant sous BetaFlight, il est possible de tout paramétrer et de retoucher les réglages sur le terrain avec la radio via l'OSD ou avec le Tel et l'appli "Speedy Bee".
Toute la voltige en mode acro est techniquement possible, mais sans inertie on sera limité à du freestyle basique.




Détail intéressant, en flashant les ESC, il y a la possibilité d'activer le "Turtle Mode" qui permet de se remettre à plat en cas de crash sur le dos (démo a la fin de la vidéo)


@ dans 3 semaines pour les premiers tests.

T. Domenger


mardi 5 juin 2018

Spitfire 1.60m Freewing (Flightline RC)

J'en ai rêvé, Il est enfin arrivé !!!!

Rapide unboxing de l'oiseau,
Pas de Bobo du transport, pourtant, il a fait le tour du globe.
Made in china => Motion RC (US) => Turbine RC (France) => Pontonx sur adour ( Capitale de l'asperge)
D’ailleurs, l'étiquette de Turbine RC cache maladroitement le distributeur Motion RC
qui vient depuis le 1er Juin d'ouvrir un stock au pays de la Tulipe et du Chit "Scoop".
 Dans le carton, il y a un autre carton joliment décoré


Et dans le carton joliment décoré, il y a de la mousse emballée dans de la mousse,
de la Doc, des planches de Stickers, plein d’accessoires en plastique.
Et 8 cales que je n'ai pas été capable de remettre correctement, un vrai casse tête "chinois" 😤



L'état de surface des mousses est très correct et la peinture uniforme.
Les ailerons sont en mousse mais équipés de charnières
Les volets sont double en plastique avec chape à boule.
Tout l' accastillage est en chape à boule.
 Les 6 servos Digitaux de 17Gr sont pré-montés avec pignons Hybride ( métal et plastique)



Les trains que l'on ne voie pas sont de bonne facture et amortis.


Feux de position, en bout d'aile et derrière l'antenne


On peut apercevoir l'ECS de 80Amp sous la plaque du Lipo, il est déjà cablé en EC5 l'équivalent du XT90.
Un 6S 5000 passe sans problème.
Il va falloir faire chauffer l'imprimante 3D pour agencer le récepteur et sa télémétrie
Une espèce de BlueBox centralise toutes les prises.


Sympa le Moulin !


Le cône a les 4 pales démontables, tout est codifié en Spare.



Le pilote et son Viseur tête haute.
Poid en ordre de vol: 2850gr (3 kg)
Longeur 1350mm
Env: 1600mm

Sur le papier, ils mettent 1h de temps de montage, mais si on veut fiabiliser le kit et en sortir une super machine, il y a un peu de travail (stand de transport, deco, vernis, réglage) rien qu'en recherche des multiples Tuto sur cet avion.
En voici un bon:

Le kit se monte très facilement et heureusement car la notice est "succincte". Ne coller les 2 karmans qu'avec les ailes vissées en place pour éviter d'avoir un trop fort jeu avec l'aile. La colle fournie est efficace et largement suffisante en quantité. Les débattements indiqués pour la profondeur et les ailerons sont trop importants, les réduire à au moins 70% des valeurs indiquées, les volets sont OK. Le gouvernail lui est trop faible= mettre le maxi possible. Centrer vers 95 - 100 mm (avec la batterie) plutôt que les 90 mm indiqués qui sont franchement trop avant. A part ça, c'est très bien conçu et réalisé soigneusement. La surface n'est pas totalement lisse mais les grains polystyrène se voient peu. La maquette est facile à piloter avec une puissance de réserve très (trop) importante. On vole réaliste à mi-gaz pour 8 à 9 minutes et on tient la verticale au max. Si on veut fignoler, mettre un train sur une des 3 prises idoines de la bluebox et l'autre sur une des 3 prises de trappe de train, ça donne un décalage à la remontée de 2-3 secondes entre les 2 trains du plus bel effet maquette. Il y a une prise libre pour un phare qui s'allume uniquement une fois le train sorti. J'arrive à 2866 g sans batterie (3701 g avec une TGY 5000 HD 60C). La couche de vernis mat de protection que j'ai mise pour protéger mon weathering doit faire les 20 g de plus que la spécification (utiliser une base eau, la peinture ne résiste pas à un vernis avec solvant). Bref, très bon produit avec plein de qualités cachées par une documentation minimaliste.

La suite prochainement !

T.D

mercredi 23 mai 2018

1er décollage du Fox de JLB avec son pylône


Aux commandes du Fox de Jean-Luc, notre pilote d'essai, Thierry L.
Un décollage et un vol qui ne furent pas de tout repos. Tout à cabrer pour que la bête prenne l'air, le pylône donnant du piqueur à la poussée. Une fois en l'air, comme nous pouvons le voir sur la courte vidéo du décollage, trop d'expo sur la gouverne de profondeur a donné au pilote un petit stress. Pendant la poussée, il ne faut pas lâcher le manche de la profondeur, le pylône donnant tellement de piqueur qu'il faudra prévoir une compensation à cabrer pour une montée plus sereine.
Moteur coupé, on retrouve un planeur équilibré qui nécessitera tout de même quelques réglages.
L'atéro, sans AF, s'est déroulée sans souci, Thierry laissant le Fox dérouler la piste jusqu'au touché.

La vidéo est très courte, je ferais mieux la prochaine fois.

Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo


dimanche 13 mai 2018

Sujet sur l'aéromodélisme au JT de 13 H - France 2


Un petit sujet sur notre passion l'aéromodélisme au JT de 13 H le 12 Mai 2018.

Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo

samedi 12 mai 2018

Sortie les 2L de Duhort


Air Club Adour, comme chaque année, a participé à la rencontre GPR de Duhort-Bachen.
De nombreux planeuristes avaient fait le déplacement pour cette rencontre conviviale où nous avons été accueillis comme il se doit.
Cette année, la météo était automnale avec des températures avoisinant les 16°. Après le montage des machines, quelques vols ont eu lieu le matin afin d'apprécier les conditions et prendre ses marques sur le terrain.
Rapidement 12h30 sonnait à la pendule, l'heure de se désaltérer était arrivée. 
Un apéro garni de tapas nous fût servi par le Club, un merveilleux moment d'échange sur notre passion commune.
Après le repas tiré du sac, nous nous sommes affairés sur nos planeurs pour prendre la file et passer l'après-midi à faire de nombreuses rotations. La météo n'avait guère évolué avec des températures plus douce que la matinée.
Vers 18 h, une averse devait sonner la fin de cette belle rencontre. Un grand merci aux membres du club pour leur accueil.

Vous trouverez ci-dessous quelques images de cette journée bien sympathique.

Cliquer sur l'image pour accéder à l'album.